« Douceur au bord de l’Ain »

BIOGRAPHIE

MARC BIDOUL

“…dans ma bulle d’oxygène à observer tout ce petit monde” – Marc Bidoul

Marc Bidoul a 34 ans, habite Lyon depuis quelques années mais est originaire de Gesves, un petit village situé dans les campagnes belges.

C’est grâce à une enfance passée dans les champs et dans les bois, que ce très fort attachement à la nature qui l’anime aujourd’hui, a très rapidement fait partie de lui.
Le travail l’ayant amené en ville, les sentiers de terre et les forêts qu’il connaissait se sont transformés en routes asphaltées entourées d’immeubles. Un changement qu’il n’a pas bien vécu et où il a très vite ressenti le besoin de s’en échapper. Les espaces naturels, non oppressants et reposants, lui manquaient.

C’est lors de ces sorties que Marc a commencé à s’intéresser au monde du tout petit qui nous entoure et auquel peu d’entre nous y prêtent attention. Plus il l’observait et plus il le trouvait riche et passionnant. Avec le temps, Marc aura envie d’immortaliser ce qu’il pouvait voir, un peu comme s’il voulait revenir avec un souvenir de ses sorties. Pour cela, il commencera avec un petit appareil numérique, mais s’orientera très rapidement vers son premier réflex couplé à un objectif macro.

Bien qu’au début ses photos aient une approche très naturaliste, il a rapidement et naturellement évolué vers une approche artistique. Ne voulant plus seulement prendre une photo pour prendre une photo, Marc a cherché à transposer à travers ses images ces sentiments qui l’animaient quand il se retrouvait dans sa bulle d’oxygène à observer tout ce petit monde. C’est donc à travers ses photos empreintes de sentiments personnels qu’il vous invite à voyager dans son univers.

EXPOSITION

« Douceur au bord de l’Ain »

« L’Ain, rivière parfois sauvage, parfois timide, parfois tumultueuse mais toujours belle et pleine de vie.
Bordée de nature sauvage et de plages de galets, nous venons te rendre visite dès les premières chaleurs pour cette fraîcheur, ces paysages et ces instants de bonheur que tu nous offres.
Mais ce que j’aime aussi chez toi, c’est ce que tu m’offres lors de mes visites matinales.
J’aime venir t’écouter, j’aime sentir cette odeur qui monte des herbes hautes et des petits buissons qui te bordent, j’aime écouter les insectes et les oiseaux qui s’éveillent, j’aime observer ce soleil qui se lève avec cette couleur unique que seule l’aube peut nous offrir.
C’est lors de ce moment précieux, entre la nuit et le jour, que je me permets d’aller à la rencontre de tes résidents qui, pour certains, sont déjà bien affairés tandis que d’autres attendent encore les rayons du soleil pour pouvoir commencer leur journée.
Instants éphémères, instants de bonheurs que je renouvelle à chaque visite. Pour tout cela : merci.»

copyright Marc Bidoul

Marc Bidoul